Eve-Bazaiba-1.jpg
Tanganyika: plusieurs entreprises épinglées dans le coulage des recettes de perception des taxes rémunératoires annuelles et de pollution
par Desk Nature | jan 06, 2022 | Actualité, Développement durable

Plusieurs entreprises  ont été accusées de faire partie d’un réseau mafieux de coulage des recettes dans la perception des taxes rémunératoires annuelles et de pollution dues aux sociétés de Catégorie 1a dans la province du Tanganyika. C’est ce qu’annonce une mission de contrôle du ministère de l’Environnement et Développement durable.

Selon le site web de la Vice-Primature en charge de l’Environnement et Développement durable, il s’agit notamment de sociétés Tanganyika Motors SARL; Bralima ; Société Prime Fuels.

“(Ces sociétés ) paient moins qu’il en faudrait et participent avec la complicité de leurs chapeaux au coulage de recettes dont nous fustigeons dans cet article. Les Notes de Perception de ces Sociétés de la Catégorie qui s’avèrent être connues sont signées par le Coordinateur Provincial en lieu et place du Directeur des Etablissements Humains et Protection de l’Environnement sans aucune inquiétude et c’est grave. La liste des méfaits est longue”,peut-on lire sur le site du VPM-MEDD.

La Vice-Primature de l’Environnement et Développement Durable reste encore loin d’atteindre le pic dans la mobilisation des recettes non essentiellement fiscales (1) basées Taxe sur la Rémunératoire Annuelle (TRA); (ii) la Taxe d’Implantation (TI) et la Taxe de Pollution (TAPO) pour contribuer de manière efficiente au Trésor Public en vue d’aider le Gouvernement Congolais à atteindre ses objectifs assignés dans son programme de développement de 145 territoires.

dn